Partagez | 
 

 Discussion [Jizô et si quelqu'un veut skwate il peut]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kishin Natsu
Epéiste de KiriEpéiste de Kiri
avatar
Messages : 87
Date d'inscription : 23/08/2010


Feuille Ninja
Points de Chakra:
1000/1060  (1000/1060)
Points de Vie:
1000/1000  (1000/1000)
Techniques:

MessageSujet: Discussion [Jizô et si quelqu'un veut skwate il peut]   Jeu 26 Aoû 2010 - 13:08




      La guerre était à nos portes. Dans peu de temps, le monde tel que nous le connaissons allait disparaître. Cette fausse paix avait assez duré et il était l’heure pour les grandes nations de payer les conséquences de toutes ces années de tranquillité. Je n’étais pas tellement contre l’idée de ce chef de l’Akatsuki, celle de déclencher une guerre bien évidemment et non celle visant à créer une illusion ultime qui rendraient nos vies inexistantes, inutiles. Quoique, de toute manière, nous étions quotidiennement bercés par les grands Shinobis de ce monde, qui osaient nous faire croire que la paix y était instaurée. Nous allions connaître des pertes catastrophiques, des moments de désespoir intense, peut-être même en ce qui me concerne allais-je mourir, mais tout cela était bien le prix à payer pour un nouveau monde, un meilleur monde. Malgré ce que l’on pouvait en dire, la mort et le sang étaient bien les seules choses permettant la création d’une utopie. Depuis toujours, seuls les moyens brutaux ont des impacts à long terme. L’homme est né avec la violence, il se doit d’y vivre avec. La violence est une des infinies possibilités que nos corps nous offrent, il faut simplement la comprendre et en faire usage de manière idéale.

      Voilà quelques notes que je prenais pour mon prochain livre. Sans doute n’allait-il jamais sortir avec les évènements apocalyptiques qui s’annonçaient, mais l’écriture était un moyen pour moi de m’évader et de m’apaiser en ces temps si difficiles. Ce manuscrit dont la création n’était pas encore achevée, j’avais décidé de m’y lancer pour donner les ressentiments d’un Shinobi ayant toujours été loyal envers son village, un légendaire épéiste de Kiri, qui peut-être vivait ses derniers jours. J’espérais au cas où cela était le cas, qu’on retrouverait ces notes dans un avenir lointain et qu’on comprenne bien que les coupables de cette guerre ne sont pas seulement ces membres de l’Akatsuki, mais bien le Ninja en général. Le Ninja souhaite la paix, mais paradoxalement il essaye de développer un Ninjutsu de plus en plus puissant. Ceci n’est évidemment qu’un exemple parmi tant d’autres, mais comment peut-on croire en une paix, si l’on est concentré dans une quête de pouvoir ? L’homme n’a malheureusement pas encore compris qu’il était bien incapable de vivre parmi d’autres hommes.

      J’étais pas mal inspiré en cette matinée, ma plume encrée de noire n’avait droit à aucun répit, je notais tout ce qui passait dans ma tête, sans me soucier de ce qui pouvait être dénué de sens. Tout était calme, un silence agréable était de mise, les conditions parfaites étaient réunies pour un écrivain tel que moi. En plus de cela, je me trouvais dans un lieu, qui était selon moi, le plus beau au monde : Mes quartiers résidentiels. Pour les présenter rapidement, il y avait mes appartements, rien de très spéciaux, si ce n’est que leur architecture était grandement inspirée de celles des Samourais. Des portes coulissantes, des tatamis, j’avais entendu dire que l’ancienne demeure des Uchiha avait les mêmes résidences. Ensuite, il y avait une arène dans laquelle je ne cessais de m’entraîner au vu de mes futurs combats et pour terminer, il y avait ce parc, de la taille d’un appartement. Des lotus roses et blancs s’y trouvaient ainsi qu’une herbe, qui par mes ordres, était tous les jours rendue agréablement fraîche. Bref, il était peu difficile pour moi de bien travailler dans un environnement qui me plaisait tellement.

      Les heures défilaient et finalement, l’un de mes servants vint me conseiller une petite sortie, de façon à me dégourdir un peu les jambes. Ce n’était pas une mauvaise idée, je m’habillais donc de la même façon que d’habitude. Un uniforme noir et rouge sur lequel était cousu le symbole du clan des sept lames, cercle doré représentant différentes épées aux couleurs argentées. Je m’armais bien évidemment de ma lame légendaire : Shimekiru Tenshô. Il était important que je la garde toujours sur moi, n’importe quel type d’évènement pouvait arriver à n’importe quel moment. Je sortis donc et décida de me rendre au centre ville pour y prendre une tasse de thé. Arrivé sur lieux, je commanda ce même thé et me mit à le boire, yeux fermés, profondément concentrés dans mes pensées.



    Spoiler:
     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jizō
Juunin KiriJuunin Kiri
avatar
Messages : 19
Date d'inscription : 25/08/2010
Age : 25
Localisation : France, Paris


Feuille Ninja
Points de Chakra:
800/800  (800/800)
Points de Vie:
800/800  (800/800)
Techniques:

MessageSujet: Re: Discussion [Jizô et si quelqu'un veut skwate il peut]   Ven 27 Aoû 2010 - 1:38

Il y a 10 ans,


Ce jeune homme, là-bas, adossé aux casiers verts, a les yeux rivés depuis dix minutes sur la lame d'un Wakizachi. Il ne regarde que ça, il n'écoute que les mots qu'il semblait lui soufflé. Il ne bouge pas, seulement changeant d'appui d'une jambe à l'autre. Les gens passent devant lui, sans le voir, mais il ne les voit pas non plus, comme deux mondes séparés. Un homme banal pourtant mais qu'on se garde bien d'éviter, pour une raison qui lui échappe encore. Il sort de la bâtisse et se prend de plein fouet une pluie drue et froide comme le vent qui la porte. Les autres gens se démènent pour sortir leur parapluie mais ça ne sert à rien, les bourrasques sont trop fortes, trop violentes. Il se délecte de l'impact de l'eau glaciale sur sa peau chaude jusqu'ici. Il monte le long du trottoir, trempée jusqu'aux os et arrive à un abri bondé de petits braillards, il aimerait les égorgés pour ne plus entendre leur voix couinante mais il se vide l'esprit et se montre impassible jusqu'à ce que d'une poigne forte, un homme lui lacère l'épaule :

    « Qu'est-ce tu fout encore là ? Au dojo tout de suite. » rétorqua l'homme qui disparut le temps que JIZO s'aperçoive de sa présence.

~10 minutes plus tard~

La salle était grande, les murs épais, tout ceci baignait dans l'obscur clarté qu'offrait les lumières voilés de tissus sur les murs, sous le bruit sourd des chants des oisillons qui récitaient leurs chorales dans les fenêtres ouvertes de la pièce comme à chaque couché du soleil dans le Dojo qui se trouvait sur une péninsule de Kiri. A l'abri des regards, ici se forgeait le mentale & le physique de ceux qui deviendrait l'élite Kirijin, ceux qui rejoindront la garde du village, où au contraire, la déserterons, cependant, la seule chose qui les rejoignent, c'est la douleur de l'entrainement qu'ils ont vécu ou plutôt subis ici. La porte faite d'un métal massif, gronda alors pour que dans son immensité, le petit frêle de 8 ans puisse s'y introduire à travers la maigre fente qu'il s'était faite de la faiblesse de ces bras. Au milieu de la pièce carré qui faisait une vingtaine de mètres le côté et qui était recouvert de tatami, un homme était là, assis en tailleur semblant attendre le jeune homme de son bout de bois -qui semblait être une canne- à la main. Le visage creusé par le coup de pouce d'un sculpteur aguerrit, le front tailladé de rides, les bras qui commençaient à se décomposé sous les tâches de vin qui recouvrait sa peau, on pouvait discerner en la moindre parcelle de chair les années de vie, et les vies de ces victimes qui étaient passé par là. Ces ongles crochues mais polis, et son teint légèrement frais tel ces cheveux laissait cependant discerné que sous cette brute se cachait un homme -vieux certes- mais soigné. Et c'est sa voix rauque, que le jeune homme fut accueillit.

    « Que sais tu de ceux qu'on nomme les 7 lames de Kiri ? »


    « ... »

Son silence était suffisante comme réponse, cependant en son expression on pouvait observait ce tintillement de paupière, synonyme d'une curiosité éveillé chez le jeune homme dès qu'il pu percevoir le mot "lame".

    « Ne t'es tu jamais demandé d'où venait le nom de la "brume sanglante" ? Il y a de cela plusieurs printemps, à Kiri, des étudiants se sont entretués durant l'examen Genin. Parmi eux se révélérent 7 ninjas supérieurs aux autres, les 7 épéistes de Kiri Gakure. Chacun de ces shinobi possédaient une épée possédant une capacité spéciale d'où ils tirent une grande force. L'une donne le pouvoir de maîtriser la foudre tel un Dieu, une permet d'arracher en même temps que les lambeaux de peaux de son ennemi son Chakra, et une autre pourrait même ôter à son rival la capacité d'utiliser le Ninjutsu et tout ce qui s'apparente au Chakra. En raison de... »


Et le vieillard continua ces mots, décrivant l'histoire de tout à un village, la traitrise d'une élite, cependant depuis qu'il avait ouïe les mots qui l'intéressait, le Genin n'était plus du tout attentif, il n'écoutait plus l'histoire que lui contait son précepteur, focalisait sur le désir d'avoir une de ces lames.
S'élevant de sa position en tailleur, laissant son ombre immense submergeais la salle, drapant le Genin d'un voile obscur, avant de ré-attirer l'attention de celui-ci et finir son conte.

    « Mais saches le, ils sont l'élite de Kiri, entends-tu ce que cela veut dire ? »


Cela, il s'en délecta..
L'air s'infiltrait comme une brise rafrachissante dans les poumons de la vipère, lentement elle s'approcha de cette silhouette assis dans un salon de thé qui semblait méditait, pour qui le temps semblait arrêter. Une main posa sur l'épaule, c'est avec un sourire aiguisé qu'il accosta l'épéiste le dérangeant dans sa bulle avant de prendre place à la même table, sans prononcé le moindre mot toujours avec son regard qui de tant à autres dérivait vers le fourreau de l'homme. Croisant les jambes, posant coude contre table, la main rabaissait, raffinant ces paupières il pris dés lors parole lorsque l'identité de l'homme après maintes observations fut clarifié au vue de l'emblème en son dos et la garde de sa lame.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kishin Natsu
Epéiste de KiriEpéiste de Kiri
avatar
Messages : 87
Date d'inscription : 23/08/2010


Feuille Ninja
Points de Chakra:
1000/1060  (1000/1060)
Points de Vie:
1000/1000  (1000/1000)
Techniques:

MessageSujet: Re: Discussion [Jizô et si quelqu'un veut skwate il peut]   Ven 27 Aoû 2010 - 16:50



      Malgré son climat peu appréciable et parfois démoralisant, Kiri n'en restait pas moins un village extrêmement vivant. Vers dix-huit heures, toute la population sortait pour aller un boire un verre dans les innombrables bars et restaurants que comptait en son sein le village de la brume. L'heure à laquelle j'avais décidé de sortir était donc plutôt mal choisie pour une personne qui comme moi, cherchais toujours l'apaisement et la tranquillité. Les bruits étaient innombrables, mais parmi eux j'en distinguais un. Des pas très légers, rapides et une présence qui ne pouvait être ressentie que par des hommes ayant atteint un certain niveau de maîtrise de leurs sens. Une main se posait alors sur mon épaule, aussi légère qu'une fleur de lotus. Je ne me tournais pas pour savoir qui était la personne qui venait me déranger, je savais très bien que cette réponse arriverait d'elle-même dans un très court instant.

      La personne passa devant moi et prit place à la table où je m'étais préalablement installé. Il me semblait avoir déjà vu cette personne, un Ninja de Kiri sans nul doute, cependant je n'arrivais à me rappeler de son rang, bien que son approche ai déjà éveillé en moi quelques soupçons quant à son expérience. C'était un homme dont le physique m'interpelait assez. Il était rare de voir un Shinobi aussi maigre. Il était plutôt grand, mais sa taille élevée ne faisait qu'accentuer l'impression de finesse qui émanait de lui. Il portait un Kimono blanc et avait des cheveux d'un violet clair peu orthodoxe. Mais c'est sans contestation possible son visage dont on pouvait dire le plus de chose. Un sourire vicieux y était apparu, un sourire que je détestais déjà. Moi qui avait pour habitude de toujours rester de marbre, je semblais avoir trouvé mon opposé en ce monde. Il me fixa quelques secondes, tandis que dès lors qu'il s'était assis, j'avais étroitement fermé les yeux, préférant tout de même garder une vue - aussi minime soit-elle - sur l'homme qui venait de me rejoindre. Je le vis poser les yeux maintes fois sur ma lame légendaire, ce n'était pas le premier à être intéressé par l'une des sept épées reconnues dans le monde comme les mieux forgées. Cependant, j'étais assez intrigué par cet homme, me rejoindre de cette façon et me regarder avec cet air vicieux, sournois, cela me dérangeait assez. Je n'aimais pas être confronté à des personnes que je n'arrivais pas à cerner.

      L'espace d'un instant, je nous sentis coupé du monde, comme s'il n'y avait que lui et moi en ces lieux. Les bruits qui auparavant m'avaient donné une migraine avaient disparu pour laisser place à un silence presque palpable. Un silence extrêmement bizarre. Mais il fut de courte durée, l'homme finit par parler, confirmant mes soupçons quant à l'intérêt qu'il portait à mon arme.

      « C’est une jolie épée que tu as là… Elle est si grande, je me demande tout ce que l’on pourrait faire avec… Oula… »

      Le ton qu'il avait utilisé était tout aussi vicieux que son sourire et son regard. Il n'inspirait pas confiance et commençait vraiment à me gêner. Je n'aimais pas que l'on s'intéresse de trop prêt à mes affaires, chacun était mieux à sa place. En plus, cet homme me semblait dépourvu de bonnes manières, il ne semblait pas très bien élevé, ni très respectueux d'ailleurs. Rares étaient les personnes en ce village qui se permettaient de me tutoyer. Cela ne faisait qu'une quinzaine de secondes qu'il m'avait rejoint et son comportement m'exaspérait déjà au plus au point. Afin de bien lui faire entrer dans le crâne certaines notions de respect, je répondis à ses paroles...

      « Je me nomme Kishin Natsu, enchanté… et vous ? De quelle façon dois-je vous appeler ? Haleine de chacal en correspondance avec l'odeur qui émane de votre bouche, lorsque celle-ci est ouverte ? »

      Je ne cherchais pas à le blesser, simplement à lui faire comprendre qu'on ne prenait pas les inconnus - bien que nous soyons des frères d'armes - comme bon nous semblait. J'avais ce petit côté en moi, celui qui me faisait systématiquement prendre les gens de haut, mais je n'y pouvais rien, c'était plus fort que moi. L'estime que j'avais pour l'auteur et le bretteur que j'étais me rattrapais quotidiennement. Après avoir terminé de parler, je repris ma tasse et une bu une gorgée de ce thé superbement délectable. Je ne fis pas attention aux réactions de l'homme après mes paroles, je les imaginais déjà. Il était sans doute étonné de ma réaction, mais il aurait du anticiper la façon dont un noble allait prendre sa venue. Simplement pour éviter qu'il se sente gêner, je repris...

      « Ne vous en faites pas, je rigole… Mais à l’avenir, je vous conseille vivement de revoir vos méthodes d’introductions. »

      J'avais beau dire que je rigolais, aucun sourire ne paraissait sur mon visage. Un ton froid ressortait de celui-ci, un ton qui habituellement coupait l'envie à n'importe qui de m'adresser la parole. J'espérais que cette fois-ci encore, cela arrive.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Discussion [Jizô et si quelqu'un veut skwate il peut]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Discussion [Jizô et si quelqu'un veut skwate il peut]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Un nouveau depart [avec Ryu Shingen, si quelqu'un veut nous rejoindre il peut]
» Quelqu'un veut gouter ... à ma folie ?
» F*ck Yeah, Erwan Kaiss [Si quelqu'un veut s'amuser à répondre, libre à lui]
» Lehahel cherche guilde(si quelqu'un veut de lui)
» Quelqu'un veut-il jouer avec une sénatrice Farghul ?
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto no Kousen :: Archives-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit